• Le château de Hurle

    r6jw3a6v.jpg

    Titre originale : Howl's moving castle

    Auteur : Dianna Wynne Jones

    Edition : Pocket Jeunesse

    Adaptation : Le château ambulant de Hayao Miyazaki

     

    Résumé

    On raconte que le magicien Hurle vole les âmes

    des jeunes filles et qu'il dévore leur coeur.

    Alors quand apparaît, dans les nuages, son

    immense château noir, la panique s'empare

    des habitants de la vallée.

    Seule Sophie, transformée en vielle femme

    par la sorcière du Désert, décide de surmonter

    sa peur. Son espoir : rencontrer le magicien pour

    être libéré de cette malediction.

     

    Mon avis,

    Le château ambulant est l'un de mes films préférés,

    il fallait donc que je lise se livre ! J'avoue que j'en avais

    déjà entendu parler mais je n'avais pas fait le lien avec le fim --"

    Alors des les premières pages je retrouva l'atmosphère du film

    avec la chapellerie, la rencontre avec Hurle dans une rue déserte

    Martha qui travaille à la boulangerie, très séduisante.

    On connait un peu plus l'histoire de la famille et un nouveau

    personnage apparaît. En effet Sophie a une soeur Lettie et

    une jeune demi-soeur Martha. Est-ce que ça apporte beaucoup

    de chose à l'histoire ? Oh que oui ! Les soeurs sont assez présentes.

    L'une étant devenue une apprentie magicienne, l'autre étant

    l'amoureuse du jeune apprenti d'Hurle. Elles apportent certains

    quiproquos...

    Hurle est fidèle à lui-même très arrogant, pleutre mais avec cette gentillesse

    qu'on ne remarque pas tout de suite. En tout cas c'est un sacré coureur !

    Le livre est moins poétique, moins tourné vers la guerre que le film.

    La fin est assez tiré par les cheveux de mon point de vue...

     

     

    « Maid SamaDefense Devil »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :